• Alexandra Wegliszewski

Bambou n'est pas rotin


Le rotin c'est ma madeleine de Proust en déco. Je suis née dans une maison parsemée de cette fibre naturelle. Effort de durabilité, ou tendance de l'époque, l'ambiance était cosy et agréable . Quand je me revois petite, c'est dans le confort duveteux d'un beau tapis marocain avec la présence réconfortante de l'éternel fauteuil Peacok.

Solidité et flexibilité

À la différence du bambou qui est une tige creuse ne pouvant être courbée, le rotin est constitué d"un ensemble de fibres formant une tige pleine, très robuste et flexible.C'est une matière légère mais de qualité, qui va au delà des tendances et qui fait fi du temps qui passe. Le mobilier se passe de génération en génération. Chez nous c'est un petit fauteuil d'enfant qui a vu se succéder les petites têtes blondes.

Du sol au plafond

Du lit au fauteuil, de la commode au berceau, le rotin se décline à l'infini. Sa solidité et sa souplesse permettent vraiment de le travailler facilement afin d'obtenir des formes variées et intéressantes.

Dans les chambres d'enfants, le rotin est un choix qui a tout bon : résistant aux chocs et imputrescible, ses formes arrondies restent une valeur sûre au niveau de la sécurité.

Dans la chambre des plus grands, c'est sa simplicité très esthétique, qui nous intéresse. Avec du blanc et des fibres naturelles, vous vous entourez de douceur. C'est le pur design bohème.

En accessoires, le rotin apporte une douceur stable, un naturel accueillant, et une simplicité classique qui s’harmonise facilement. Miroirs, lampes, et paniers, on adore !

Dedans comme dehors

Le rotin résiste bien aux variations de température et à l'humidité. On s'entend qu'on ne le laisse pas à l'extérieur l'hiver sous la neige, mais il sera parfait dans le jardin d"hiver ou sous la terrasse.

En salon de jardin, balancelle, pouf ou autre fauteuil à bascule, on a envie de se lover hiver comme été.

(Sources images : un lapin dans le tiroir + pinterest)